Alleins : les citoyens proposent un Pacte pour la Transtion

 

Pacte alleins 1

Nous étions trois de La Parole aux Citoyens, Sandrine, Jean Claude et moi-même, à répondre à l’invitation du CADE (Collectif Alleinsois de défense de l’environnement) qui présentait son Pacte pour la Transition ce mardi 21 janvier 2020.

Nous voulons savoir comment nos voisins d’Alleins abordent la question de l’environnement et de la participation citoyenne lors des prochaines élections municipales.

La réunion a lieu dans la salle des mariages de la mairie. Les travaux devant la mairie sont terminés. Les voitures ont été reléguées sur le côté de la place et le parvis devant la mairie est maintenant une belle esplanade que l’on a plaisir à traverser à belles enjambées. C’est d’ailleurs d’un pas allègre que Mr Grange, maire d’Alleins et candidat à sa succession, traverse la placette pour se rendre lui aussi à la réunion. Au passage, il nous gratifie d’une belle poignée de mains et va jusqu’à nous tenir la porte d’entrée de la mairie !

Sont présents dans la salle des mariages, près d’une une quarantaine de personnes. Dans un premier temps, Pascal, de l’association Pays Salonais en Transition, nous présente la démarche du Pacte de Transition. Ce sont une soixantaine d’associations de toute taille qui ont travaillé un an pour élaborer à l’échelon national 32 mesures à proposer aux candidats pour les élections municipales de mars. Les trois idées majeures sont l’écologie, la solidarité et la démocratie participative.

Au niveau du pays Salonais, plusieurs associations dont Le CADE et la Parole aux citoyens ont participé à des ateliers pour analyser et s’approprier ces mesures.

Dans un deuxième temps, le CADE présente les 16 mesures retenues pour Alleins auxquelles s’ajoute une mesure spécifique pour le village. Ce sont donc 17 mesures qui sont évoquées dans leurs grandes lignes. Elles ont fait l’objet d’ateliers participatifs le 10 janvier. Il y a une semaine, ces mesures ont été envoyées aux candidats déclarés et ils ont un mois pour se les approprier. Il leur est demandé de s’engager fin février sur au moins 10 mesures au choix parmi les 17. La mise en œuvre de cet engagement dans le temps fera l’objet d’un suivi citoyen par le CADE

Voir le détail des mesures sur le site du CADE

Pacte alleins 2

La mesure spécifique concerne la gestion de la forêt.

Séance de questions : une personne demande qu’elle est la légitimité des personnes qui portent ces mesures. Réponse : il s’agit d’un collectif citoyen. Mr Grange rappelle qu’il a toujours travaillé en bonne intelligence avec Le CADE et fait tout de même remarquer que certaines mesures (sur la gestion de l’eau ou sur les transports) se rapportent à des compétences de la Métropole.

Est évoqué la demande de rachat du bar du village par la mairie où l’on pourrait créer un tiers lieu type Café villageois à Lauris (ou Epi Centre à Mallemort). Le fonctionnement du Café de Lauris est rappelé : lieu de débat, de rencontres, d’entraide et aussi les petits déjeuners offerts par la CAF aux écoliers.

Le projet MIAM est aussi évoqué : 2500 repas de cantines collectives distribués sur un groupement de 10 communes.

Petites remarques personnelles :

  • MIAM cela me semble être encore une usine à gaz. Je préfère une cantine à taille humaine et localisée sur place plutôt que tous ces trajets et je redoute que ce soit localisé sur Sénas ce qui ferait perdre encore des emplois sur Mallemort.
  • sauver la biodiversité du Piboulon n’a pas été pas évoqué.

Muriel

 

Publié dans Démocratie, Environnement / Cadre de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>