Face à l’inertie du politique, l’engagement associatif ?

Lundi 21 décembre, l’émission « Le téléphone sonne » sur France Inter avait pour thème « Face à l’inertie du politique, l’engagement associatif ? » .

Loïc Blondiaux professeur de Sciences Politiques à Paris 1 et Armel Le Coz cofondateur du collectif Démocratie Ouverte répondaient aux questions des auditeurs sur la perte de crédibilité de notre système politique et l’espoir d’un renouveau démocratique porté par les associations citoyennes.

Un débat riche en réflexions diverses et variées :

  • Le système politique actuel contribue à infantiliser les citoyens et  les transformer en simples consommateurs  de biens publics, de services ou encore d’idées politiques pré-pensées
  • Des élus qui se voient nécessairement en « décideurs » et en « bâtisseurs » alors qu’ils devraient avant tout être des « animateurs » de leur territoire et des habitants qui le composent.
  • Des politiques qui se croient obligés de répondre à toutes les questions à la place des citoyens eux-mêmes
  • La nécessité de rendre du pouvoir d’agir aux habitants (mais aussi le droit de réfléchir tous ensemble) pour faire de la politique autrement et redonner de la crédibilité aux élus et aux institutions.
  • La participation citoyenne qui reste encore à inventer et à expérimenter avec les élus, les associations et les habitants
  • L’intérêt d’internet pour partager le savoir et accroitre le pouvoir d’agir des habitants( et ce site en est un exemple)

A réécouter absolument en suivant ce lien :  France Inter

 

Tagués avec : , ,
Publié dans Démocratie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>