Problèmes de distribution du courrier

Depuis fin juin de très nombreux problèmes de distribution de courrier sont signalés dans la commune. Le facteur ne passe quasiment plus dans certains secteurs, du courrier n’est pas distribué et s’entasse à Sénas, il faut aller le chercher soi-même !

En préambule du conseil municipal du 26 septembre, des représentants de La Poste sont venus expliquer les difficultés actuellement rencontrées. 4 personnes étaient présentes dont une directrice des opérations d’organisation et le directeur du secteur (arrivé depuis seulement 4 jours sur son poste).

Voici ce que l’on peut retenir de cette présentation :

  • Une « nouvelle organisation » a été mise en place depuis le 19 juin avec regroupement du tri à Sénas (auparavant celui-ci était fait à Mallemort)
  • Cette réorganisation aurait fait l’objet de 8 mois de concertation. Elle est en principe destinée à « améliorer la satisfaction client  » et les « conditions de travail des préposés » …
  • On comprend à demi-mots que le client concerné est Amazon et qu’il s’agit de gérer la baisse du volume de courrier (service public) et l’augmentation des colis (service privé en concurrence avec d’autres opérateurs)
  • En conséquence le courrier peut désormais être distribué le matin ou l’après-midi (un abonné à un quotidien fait remarquer que si son journal est distribué le soir il aura meilleur compte d’aller le chercher lui-même chez le marchand de journaux)
  • Le fait est que suite à cette réorganisation la qualité du service public de distribution du courrier n’est plus assurée et que la « satisfaction client » n’est pas au rendez-vous. C’est le moins que l’on puisse dire !
  • Pas certain non plus que la réorganisation améliore les conditions de travail des préposés et qu’elle se soit véritablement faite en concertation avec les employés concernés : sur les 5 facteurs de Mallemort il n’en reste plus que 2. Les 3 autres sont soit partis en retraite, soit se sont mis en disponibilité, soit en maladie….
  • De plus en juillet-août, il a également fallu gérer les congés des deux titulaires restants
  • Pour remplacer ces vrais professionnels, la poste emploie des CDD. La formation ne dure qu’une semaine (3 jours au centre +  2 jours en double sur le terrain). C’est bien entendu très insuffisant et les personnes n’arrivent pas à s’en sortir : facteur c’est un vrai métier qui demande une connaissance poussée du terrain et une expérience qui ne s’acquiert pas en quelques jours.
  • Résultats les CDD ne s’en sortent pas et ne restent pas. Il y a un turnover permanent…
  • 12 CDD différents ont été utilisés pour remplacer 3 facteurs
  • Quand les intérimaires ne trouvent pas où distribuer le courrier, ils le ramènent au centre, où des personnes sont sensées les aider. Mais comme plus personne n’a la connaissance du terrain, le courrier non distribué reste à Sénas et s’entasse…

En résumé, il s’agit d’un problème de management. Des difficultés pourtant prévisibles n’ont manifestement pas été anticipées ou ont été occultées. Cette réorganisation s’est probablement faite « à la hussarde » sans écouter le personnel concerné. On a réussi à casser un outil qui fonctionnait bien,  à perdre toute la connaissance du terrain et compromettre l’efficacité de l’entreprise…

Malheureusement, un retour rapide à la normale est peu probable (il n’a d’ailleurs pas été promis par les responsables présents). Ceci est d’autant plus vrai que ce problème initial va être amplifié par ceux liés au changement d’adressage. Pour l’usager lambda un changement d’adresse est loin d’être une chose facile à gérer : Qui possède la liste complète de ses correspondants ? Comment savoir si un changement d’adresse signalé a bien été pris en compte par l’organisme correspondant ? Conclusion : pendant des années du courrier sera envoyé à notre ancienne adresse. Où finira-t-il ?

A ce sujet, la directrice départementale a confirmé que la numérotation métrique était adaptée aux zones rurales et la numérotation continue aux zones urbaines (et à la distribution du courrier). Nous sommes une des rares communes à avoir décidé de tout changer partout, y compris dans le village !

La Parole aux Citoyens prépare une pétition pour demander à ce que les préoccupations des usagers soient mieux prises en compte que ce qu’elles ont été jusqu’à présent.

Publié dans Démocratie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>