Travaux Avenue Joliot-Curie : la participation en progrès…

carrefour

Le 22 octobre dernier une réunion publique en salle Dany était consacrée à la présentation du projet d’aménagement du carrefour Avenue Joliot-Curie/ Chemin de Fontenelle/avenue Jean Moulin. Cette réunion s’est conclu par un vote du public sur le projet présenté. Cette procédure, tout à fait nouvelle, a permis de légitimer le projet présenté, elle constitue une véritable avancée pour les démarches participatives dans la commune.

Il convient toutefois de rappeler que ce vote vient  conclure une séquence fort agitée qui a une nouvelle fois démontré  la nécessité d’ associer véritablement les habitants à l’élaboration des projets de la commune et aux choix qui en découlent.

Tout a commencé début août par le tollé provoqué par la suppression des feux de circulation qui géraient ce carrefour. Cette opération était en fait une « expérimentation ». Réalisée sans aucune concertation ni information des usagers, elle avait conduit à rendre le carrefour extrêmement dangereux, avec de nombreuses situations de quasi accidents. Des feux de chantier ont depuis été remis en place.

La vivacité des réactions, notamment sur les réseaux sociaux, a conduit la mairie à lancer une démarche de consultation du public sur l’aménagement de ce carrefour. Cette démarche a été toutefois limitée,  seuls certains riverains ont été consultés en août et septembre. Plusieurs options ont été envisagés et l’une d’elles a été choisie par la commune (feux avec mise en sens unique de l’avenue Jean Moulin) et présentée le 9 octobre lors d’une réunion publique sur site. De nombreuses personnes ont émis de vives critiques et estimé que cette solution leur était imposée sans avoir pris leur avis. Les réactions ont été parfois virulentes et une pétition a même été lancée sur internet !

La commune et le bureau d’études ont donc une nouvelle fois repris leur copie pour prendre en compte au mieux l’ensemble des remarques recueillies. Une nouvelle solution (rond-point avec îlot central franchissable, zone 30 et ralentisseurs) a donc été longuement expliquée lors de la réunion du 22 octobre et finalement majoritairement acceptée par le public présent.

Cette séquence démontre une nouvelle fois que l’avis des habitants et leur expertise d’usage doivent absolument être pris en compte dès le début d’un projet et pendant toute son élaboration. La participation du public ne peut pas se réduire à ce qui pourrait apparaitre comme la présentation finale d’un projet tout ficelé. Elle passe nécessairement par la mise en place de groupes projets incluant habitants, usagers et riverains (voir notamment ce qui se fait à Kingersheim) ainsi que par une large information du public dès le lancement du projet et pendant toute sa durée.

Rappelons tout simplement que pour être réellement efficace et reconnue, la participation des habitants doit se concevoir comme un processus continu d’intelligence collective

Voir ci-dessous les articles Le régional et La Provence

article fontenelle régionalcarrefour fontenelle

Publié dans Démocratie, Urbanisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>