Scandale dans nos tuyaux : suite mais pas fin…

Le 14 novembre dernier, le conseil municipal « a pris acte » de la communication du  rapport annuel 2017 sur le prix et la qualité du service public de l’eau et de l’assainissement. Comme chaque année ce rapport ne semble pas avoir été analysé et n’a quasiment suscité aucune remarque.

Concernant l’assainissement

Le rapport sur le réseau d’assainissement n’a donné lieu à aucun commentaire.  Pourtant à Mallemort ce réseau déborde systématiquement à chaque pluie un peu forte. Les photos ci-dessous prises dans le lotissement de La Mignonière datent le 1er novembre dernier après un petit orage qui n’avait rien d’exceptionnel.

débordement 1-11-2018  Les « effluents » des égouts débordent dans la rue

débordement égout

Ici les égouts débordent et se déversent dans le réseau pluvial. Ce dernier semble tout à fait capable d’absorber ce surplus.

Les débordements du réseau d’assainissement avaient largement été évoqués lors de la réunion publique du du 12 octobre 2015 (voir compte rendu) . Un plan d’action avait était demandé à cette occasion à Agglopole Provence Assainissement. Trois ans après et malgré les risques sanitaires, force est de constater que rien de véritablement efficace n’a été fait.

Question : faudra-t-il s’adresser directement à l’ARS (Agence Régionale de Santé) pour que ce problème soit enfin  traité ?

 

Concernant le réseau d’eau potable

En 2017 le rendement du réseau de distribution a été de  61.26%, ce qui a été qualifié de « pas très bon »…

En vérité il s’agit d’une situation catastrophique et tout à fait scandaleuse : près de 40% de l’eau pompée dans la nappe à la station du Crau de Saint Pierre est perdue par les fuites du réseau. Ces fuites explique les remontées capillaires et l’humidité observées dans de très nombreuses maisons du village.

Les indicateurs ci-dessous montrent que  le réseau de Mallemort est de très loin le plus dégradé de tout le pays Salonais :

  • Le rendement en 2017 n’a été que de 61.25% alors qu’il est compris entre 80% et 98% dans la majorité des communes
  • Le rapport entre le nombre de coupures non programmées (10 en 2017) et le nombre d’abonnés (2120 abonnés) bat également tous les records.

Rapport eau-assainissement_2017

Cet état de chose est connu depuis de nombreuses années, mais  force est de constater que rien n’a été fait pour l’améliorer et que la situation se dégrade : le rendement était de 68,12% en 2014 (voir Scandale dans nos tuyaux ), il est de 61.26% en 2017.

Faut-il une pétition auprès d’Agglopole Provence Eau pour obtenir et mettre un œuvre un vrai plan d’action ?

Publié dans Environnement / Cadre de vie, Métropole AMP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>